Le sentier des volcans

by • 24/09/2015 • ActualitéComments (0)1787

Dans ce dernier article de nos essais en méditerranée, nous suivrons la route des volcans d’Italie :

à la découverte du puissant et colossal Etna qui domine le célèbre détroit de Méssine. Nous mettrons ensuite le cap sur les extraordinaires îles éoliennes où nous poursuivrons notre aventure avec l’ascension de Vulcano, l’exploration de la soufrière. Nous naviguerons au pied du Stromboli, formidable dôme d’émeraude surgissant majestueusement d’une mer azur. Nous terminerons notre voyage par la visite de la cité romaine redécouverte de Pompéi au pied du terrible Vésuve.

DSC02838

Nous voilà engagés à l’entrée de Méssine, vous vous rappelez sans doute de Céline et Luc que nous avons retrouvé à Palerme. Nous avons décidé de nous engager plus avant dans l’exploration de la Sicile, tous les trois séduits par son charme. Ici le temps s’écoule lentement, la chaleur est douce et les mets succulents, la mer nous offre également de paisible moments de calme, seul le vent se montre timide.

DSC02845

L’entrée se fait avec les courants favorables, Peter Pan croise un surprenant bateau : il est monté d’un immense mat avec 4 personnes sur le nid de pie, il possède également à l’étrave un immense bout dehors de plus de 20 mètres. Sa coque et son pont sont richement décorés de jaune, de bleu et de rouge.

Les  pécheurs locaux nous en apprendront plus sur cet étrange vaisseau, il s’agit d’un espadonier.

Il parait que les infortunés espadons font la sieste à la surface de l’eau quand le soleil se trouve au zénith, c’est à cette heure que l’on peut croiser ces étranges vaisseaux dans le détroit.

Les hommes à la vigie peuvent les repérer au loin de leur hauteur d’environ 40 mètres, une seconde équipe s’occupe du harponnage depuis la plateforme suspendu à l’avant du bateau.

DSC02849

On croisera beaucoup de bateau dans le détroit le long du fin canal de navigation, un cargo navette va passer vraiment très près, certains auront vu un signe dans le nom figurant sur l’un des containers !! Attention vous êtes traqués !!!

DSC02852

Neptune nous gratifiera d’un délicieux poisson pris au large de la Calabre, nous avons dû en effet nous dérouter pour profiter du vent faute de pouvoir descendre sous spinnaker dans cette navigation en solitaire.

Le plus grand des plaisirs sera de partager à nouveau cette prise avec Luc et Céline.

DSC02854

Vous pouvez admirer Pérequillo leur superbe Ketch au mouillage pris depuis la fenêtre de notre cockpit central. Il s’agit d’un bateau américain que Luc a refait à neuf avec un rare professionnalisme et un amour des belles choses, soutenu et assisté par Céline sa compagne.

 

Nous prendrons du bon temps dans ce superbe mouillage de Taormina …. Avant de reprendre la mer pour Syracuse, véritable port naturel avec son enclave protégé à l’extrême sud de l’Italie.

L’eau est chaude et les baignades sont délicieuses. Nous exploreront la ville dès le lendemain…

DSC02857

Le Quartier maître nous rejoindra le lendemain et c’est à trois que nous explorerons la cité antique.

DSC02859  DSC02861DSC02860 DSC02864 DSC02865

Au programme balade dans les ruelles, on jouera à se perdre hypnotisés par la splendeur millénaire des lieux, on flânera de places en places, nous arpenterons les ruelles aux boyaux étroits afin de contenter notre appétit dans un des charmants restaurants trouvé au hasard du quartier sud de la vielle cité.

DSC02867

 

Avec le retour à bord du Quartier Maître c’est l’occasion de nouvelles balades, la tournée des glaciers et des cafés où il fait bon s’arrêter et prendre un verre en terrasse avant le coucher du soleil. On en profitera aussi pour travailler sur le site et son contenu, les efforts de Marcel font bien avancer la partie technique du projet.

DSC02870

Son squelette de circuits imprimés et de puces informatiques prend forme, les premières données exploitables nous inondent de joie. Le Quartier maitre de toute sa pudeur laisse échapper des sourires de satisfaction qui nous nourrissent de ce plaisir simple, un projet ambitieux qui progresse doucement dans sa gestation.

 

Après avoir bien profité du sud de la Sicile, nous décidons de relever l’ancre pour les îles éoliennes. Cette fois nous passerons Méssine à deux !!

Peu de vent cependant dans les voiles en revanche si notre force motrice ne vient pas des airs elle pourrait bien provenir des eaux !!!

Le Loch indique 6 Nœuds Bon c’est bien, Le GPS indique 14 Nœuds !!! Le courant est donc de 8 Nœuds avec des pointes à 10 Nœuds !!!! Monstrueux !!!!! Heureusement ils sont dans le bon sens et nous expulsent du détroit en seulement quelques dizaines de minutes… Peter Pan a fait ses records de vitesse ce jour-là !!

DSC02922

On se demande comment les marins de l’antiquité faisaient pour naviguer dans cette zone avec ces puissants pièges de courant et de contre-courants bordés de bancs de sable invisibles à proximité des bords…

 

A 40 miles de là se trouve Vulcano et Lipari deux superbes îles volcaniques du centre de l’archipel des îles éolienne.

De véritables colosses dont la majorité du corps est immergé sur un plancher à plus de 2000 mètres de fond !! Nous prenons conscience de ces dimensions en observant la carte pour choisir notre mouillage pour la nuit.

 

Après un bon repas gargantuesque à base de poissons frais pêchés à la sortie du détroit, une nuit très confortable nous attend, elle sera tout de même courte puisque nous avons prévu un peu de marche pour le lendemain !

Bon allez réveil à 5h30 du matin pour un décollage à 7h… le capitaine s’est rendormi entre temps.

On part à l’ascension de Vulcano et de son immense cratère fumant !!

DSC02910

Le capitaine se console en se disant qu’avec la fraîcheur de l’aube il fait déjà très chaud et redouble de motivation, encouragé par le quartier maître pour arriver de bonne heure en haut.

DSC02875-001

Entre les rochers qui rayonnent beaucoup de chaleur, les effluves de souffre qui irritent nos petits poumons, la marche sur les pierres Pons qui craquent et se dérobent sous nos semelles et un quartier maître sur lequel la gravité n’a pas l’air d’avoir d’emprise… en effet il bondit de rocher en rocher comme un cabri :p

DSC02880-001

Il faudra ce point de vue incroyable au sommet du volcan pour faire oublier au capitaine les petites souffrances des heures précédentes !!

DSC02893-001

DSC02907 DSC02900 DSC02891-001 DSC02895 DSC02909

Et après l’effort le réconfort… Le Quartier Maître est parti avec Céline aux bains de boues et de souffre pour se faire une Thalasso naturelle. A en croire par son petit sourire simple au retour il a du bien en profiter :p

DSC02917

DSC02912

Un bon repas, une bonne nuit de sommeil, un bon massage (heu… en rêve au moins)

C’est parti pour un départ avec escale à Liparie et direction Salerne nous avons en effet rendez-vous avec des copines Anne-Laure et Claire.

DSC02919

Mer calme peu de vent, bon on commence à être habitué… au loin se dessine une masse verte pourfendant l’horizon de sa pointe enfumée, ah… le Stromboli, dans toute sa simplicité. Si un jeune enfant devait dessiner un volcan sur l’eau ce serait le Stromboli ses formes sont simples et harmonieuses, un trait bleu pour l’eau un cône généreux, un nuage de cheminé accroché à son sommet…

 

On le doublera au début de la nuit, le nuage de vapeur à son sommet se teinte d’une lueur orangée, le quartier-maître qui est de quart se régale…

 

DSC02931

Et c’est sur cette belle image de l’entrée dans la baie de Naples avec en fond le Vésuve au petit matin que nous nous quittons.

La Team Blueadventureproject.com vous dit à très vite pour la suite de l’aventure!!!

Bises et merci à tous nos visiteurs chaque jours plus nombreux!!!!

Pin It

Comments are closed.